Badinage et libertinage - Récapitulatif et prolongation

Voici ce qui aurait* dû être le dernier récapitulatif de mon challenge Badinage et libertinage. Pendant un peu plus d'un an, cinq personnes m'ont suivi à la découverte des romans libertins du 18e siècle ou ont partagé leurs relectures et lectures de jeunesse dissipée. Quelques grands auteurs sont revenus à plusieurs reprises, d'autres moins connus ont été mis en lumière par Marie, Monsieur de C. et moi, tandis qu'Hélène Choco a déniché la perle rare : un texte libertin écrit par une femme.


Belette a lu 

Hélène Choco a lu  
 
Métaphore a lu  

Marie a lu  

Monsieur de C. a lu  

Mina a lu  

Grâce à la catégorie bonus des instituteurs immoraux, le libertinage a également été mis en évidence de façon plus théorique, grâce à des essais, des biographies ou la visite d'un château. 

Marie a lu  
  • La traversée du livre, une autobiographie de Jean-Jacques Pauvert, où est notamment évoquée l'affaire Sade
  • L'ultime faveur de Patrick Wald Lasowski

Monsieur de C. a lu

Syl. a visité le château de Valençay où a vécu, notamment, Talleyrand

Mina a lu  

Enfin, j'avais laissé la place aux romans historiques ou aux films et autres adaptations des romans libertins par la catégorie bonus des nostalgiques, dans laquelle Monsieur de C. a excellé, en présentant plusieurs œuvres en parallèle de ses lectures libertines.

Monsieur de C. a 

Shelbylee a lu Casanova et la femme sans visage d'Oliver Barde-Cabuçon

Mina a lu  


* L'usage du conditionnel n'est bien sûr pas innocent dans mon introduction ; j'ai encore envie de présenter mes lectures libertines et sais que c'est également le cas de deux autres personnes au moins. J'ai donc décidé de prolonger le challenge jusqu'au 31 décembre 2013. C'est une période assez courte, qui me permettra de faire la transition avec mon nouveau blog (dont je vous reparlerai dans quelques mois) où le challenge sera sans doute poursuivi plus longtemps si la demande est toujours présente. Si vous souhaitez poursuivre avec moi le challenge pendant ces quelques mois, laissez un commentaire sur cet article, afin que je sache dans quelle mesure je dois m'attendre à recevoir des liens. Pour le reste, rien ne change, le récapitulatif est toujours à droite du blog et l'article où déposer les liens est toujours celui de la présentation.

10 commentaires:

  1. Très beau et bravo à toi pour ce challenge libertin, tu sais combien j'aime cette littérature et cette période. Je vous souhaite à tous et à toutes de belles lectures encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Bianca. :) Je sais combien tu apprécies cette littérature et tes encouragements me touchent d'autant plus.

      Supprimer
  2. Tu sais que j'en suis. Je vais essayer de me secouer un peu et ajouter quelques lectures à la liste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On programmera quelques LC si tu veux. :) C'est aussi pour ça que je l'ai prolongé et ai déjà d'autres idées pour la suite.

      Supprimer
    2. D'autres idées? Ca c'est cool!
      Toujours partante pour d'autres LC en dépit de mon retard? On avait parlé d'Angola, je crois?

      Supprimer
    3. Je suis aussi en retard que toi, donc ça compense ;) On n'a qu'à continuer à les programmer en fin de mois pour espérer les finir au début du suivant. Oui, je suis toujours partante pour Angola (assez long aussi, comme le Dorat ; il faudra être prévoyante) : fin septembre/début octobre ou fin octobre/début novembre ? Tu avais aussi parlé de Felicia, je le garde de côté pour une prochaine fois.

      Supprimer
  3. Je te dirais bien fin septembre-début octobre. Je risque d'être en vacances le mois suivant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est noté pour Angola à la fin de ce mois-ci :) J'espère que le changement d'ambiance et la dédicace aux petites-maîtresses seront de bons augures et que nous apprécierons mieux ce roman-là (je ne l'ai jamais lu encore).

      Supprimer
  4. Je ne me souviens plus du tout de celui-là non plus, mais le nom de la Morlière s'associe dans mon esprit à quelque chose de négatif. On verra bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf pas de chance... Nous verrons, oui.

      Supprimer