De la photographie comme un des beaux-arts



J’avais évoqué avec Lolly mon envie de découvrir le travail de photographes professionnels, lors du swap L’art dans tous ses états : répondant à ce souhait, elle m’a offert ce petit livre contenant une œuvre, parfois deux, de divers artistes de la seconde moitié du 20e siècle dans ce domaine. Celles-ci sont présentées sur la page de droite, plus rarement étendues sur les deux, avec une petite légende sur la page de gauche : le nom du photographe, de la photographie et l’année. Une brève biographie est présente à la fin de l’ouvrage, ainsi que les références complètes de la photographie (détails techniques, éventuellement le lieu d’exposition et de conservation). Aucune autre information textuelle, excepté la préface, n’est présente ; les images sont laissées ainsi à l’appréciation et au regard du lecteur. Elles sont toutes différentes, aucun rassemblement thématique explicite ne semble avoir été fait. J’ai été personnellement surprise et attirée par les photographies les plus proches de la peinture : la frontière semblait très mince entre ces deux arts. D’autres sont plus « réalistes » et m’ont laissé plus indifférente ou dubitative. D’autres encore fonctionnent par collages et mêlent vraiment photographie et peinture, dans des ensembles qui m’ont plus ou moins touchée.

Ce livre présente donc un éventail assez large de la production photographique du 20e siècle, dont certains grands mouvements sont brièvement évoqués et expliqués dans la préface d’Alain Seyag, mais me semble destiné aux connaisseurs plutôt qu’à ceux qui commencent à peine leur découverte comme moi : j’ai encore du mal à « lire » les images et à y être réceptive, donc les mots m’ont manqué autour de ces œuvres.


[De la photographie comme un des beaux-arts, préface d’Alain Seyag, Paris, Nathan, coll. Photo poche, 2002.]

12 commentaires:

  1. Cela peut être un bon livre pour aborder les explications sur le travail d'un photographe, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être... Personnellement, je crois que j'aurais eu besoin des explications avant. De plus, comme il n'y a qu'une, parfois deux, œuvre d'un photographe, ça ne rend pas du tout compte de l'ensemble de son travail.

      Supprimer
  2. Hmmmm...mi-teinte donc... je ne suis pas assez mûre pour ce genre d'aventure...
    Merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons plutôt désarroi et incompréhension face à certaines photographies et manque de préparation de ma part.

      Supprimer
  3. J'ai plusieurs livres de cette collec qui me suivent depuis l'adolescence et que j'aime beaucoup beaucoup feuilleter régulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que j'explorerai un peu plus cette collection si j'en ai l'occasion, peut-être quand j'aurai "appris" à lire les images.

      Supprimer
  4. On n'est pas obligée de tout aimer mais c'est vrai qu'en savoir plus sur l'historique d'une œuvre, permet une approche différente. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que ça peut guider et permettre d'aller au-delà de la première appréciation, je pense : c'est ce qui m'a manqué.
      Bises.

      Supprimer
  5. Je comprends ta problématique de ne pas savoir lire une image mais parfois j'aime aussi quand il n'y a pas de texte, justement parce qu'on peut se l'approprier...
    C'est une collection dont je n'ai aucun titre chez moi alors que j'apprécie particulièrement la photo. Ils ont beaucoup de titres, par auteur, par genre et d'autres titres un peu plus insolites et effectivement, si tu t'intéresses à la photo, à mon avis tu peux quand même te plonger un peu plus en avant sur la collection, disons si tu as envie d'en apprendre un peu plus sur un photographe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends cette préférence pour l'absence de textes et la recherche parfois aussi, mais pas cette fois. J'ai consulté le catalogue de cette collection et m'y tournerai certainement à nouveau, en choisissant l’œuvre d'un seul article et un thème qui me parlerait davantage.

      Supprimer
  6. Tu donnes envie et, en même temps, tes remarques finales me laissent à penser que je buterais peut-être sur les mêmes problèmes. Mais j'aime bien sortir des sentiers battus à l'occasion. A voir, donc. Par contre, la photo de couverture me soulève le coeur :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de regarder à nouveau la photo de la couverture et ai compris ton impression :s Je me souvenais surtout de celle en vis-à-vis, selon la même technique, mais représentant un paysage sur la main ; c'est moins évident ici... Celles qui m'ont vraiment soulevé le coeur sont les premières, qui m'ont fait penser à des photos de guerre. Toutes ne sont pas forcément agréables à regarder.
      Il y a aussi d'autres "albums" dans la même collection, peut-être plus accessibles que celui-ci.

      Supprimer